Requiem. Johannes OCKEGHEM · Pierre de LA RUE — Diabolus in Musica


[19.6.2018]








Bayard 308 475.2

bayardmusique.com



Les deux premiers Requiem polyphoniques de notre histoire, deux œuvres éblouissantes aux sonorités graves et profondes magnifiées par les voix d’homme de Diabolus in Musica.

Ces deux Requiem de Johannes Ockeghem (+ 1497) et Pierre de La Rue (1518) développent des sonorités profondes grâce à une utilisation stupéfiante et inédite des registres graves, et des audaces musicales peu communes (ambitus, jeux rythmiques, contrastes saisissants, expressionnismes inhabituels...). Les deux grands musiciens y font preuve d’une maîtrise et d’une virtuosité étonnantes, toujours au service de l’émotion.

En cette aube de la Renaissance, la sensibilité religieuse se modifie et l’“ars moriendi” (art de bien mourir) prend une place fondamentale dans la dévotion et ses manifestations artistiques les plus spectaculaires. Les messes pour les défunts, jusqu’alors traditionnellement chantées de façon sobre et retenue en plain-chant, sont désormais mises en polyphonie, comme toutes les autres messes.











[19.6.2018]





sonusantiqva.org

The Web SonusAntiqva
inicio home