Guiraut Riquier et la cour d'Alphonse X le Sage
La Compagnie Médiévale






medieval.org
Pierre Vérany PV 7 89 011

1989







1. SUITE I  [6:43]
oud, flûte à bec alto, orgue portatif, chiffonie, flûte à bec soprano, derbouka
Cantigas de Santa Maria 47  [1:48]   (Cour d'Alphonse X le Sage)   CSM 47
Cantigas de Santa Maria 7
S'ieu ja trobat  [1:33]   Guiraut RIQUIER
Organum fleuri  [1:45]   Hervé Bertaux
Rahmal al-Maya  [1:27]   mode andalou

2. SUITE II  [5:07]  Guiraut RIQUIER
flûte à. bec ténor, oud, flûte à bec soprano, orgue portatif, sacqueboute
Jhésu Xrist  [1:44]   |   • Cristians vei périlhar  [1:37]   |   • Forts guerra  [1:46]

SUITE III  [7:04]
chiffonie, flûte à bec ténor, vièle archet, bendhir
Cantigas de Santa Maria 376  [1:39]   CSM 376
Prélude de rebab  [0:47]   |   • Touichia de rebab  [4:38]

SUITE IV  [6:20]
gemshorn (flûte de corne) ténor, orgue portatif, oud, derbouka, vièle
Volontièrs faria  [1:18]   Guiraut RIQUIER
Cantigas de Santa Maria 2  [1:05]   CSM 2
Court Taqsím  [1:01]   |   • Touichia (mode 'Istihlál')  [2:56]

SUITE V  [4:38]  Guiraut RIQUIER
flûte à bec alto, chiffonie, vièle archet, gemshorn alto
Los bens  [1:04]   |   • Pos astres  [3:34]

SUITE VI  [6:07]
vièle à archet, vielle à roue, flûte à bec ténor, derbouka, oud
Prélude  [0:48]   |   • Touichia mode 'Mazmoun'  [3:56]   |   • M'Cedder (musique savante arabe)  [1:23]

SUITE VII  [5:39]  Guiraut RIQUIER
orgue portatif, oud, gemshorn ténor
Rasons  [2:01]   |   • En tot quant  [1:27]   |   • Si chant me poguès val  [1:02]   |   • En tot quant  [1:09]

SUITE VIII  [13:45]
vièle à archet, oud, flûte à bec alto, chiffonie, derbouka, oud
Taqsím  [3:00]
Cantigas de Santa Maria 29 / En ren no's  [3:28]   CSM 29 / Guiraut RIQUIER
Cantigas de Santa Maria 216  [2:00]   CSM 210 :: 416 ?
Cantigas de Santa Maria 159  [1:53]   CSM 159
5. Touichia (mode 'Istihlál')  [3:24]

SUITE IX  [3:54]
flûte à bec soprano, oud, chiffonie, sacqueboute, vièle à archet, hautbois à capsule
Amb lo agradiu gai  [3:54]   Guiraut RIQUIER







LA COMPAGNIE MÉDIÉVALE
Hervé Bertaux

• Féthéddine Bentabet, vièle à archet, oud | fiddle, ud
• Hervé Berteaux, flûtes et anches médiévales | medieval recorders and double reed
• Jean-Masrc Boudet, sacqueboute | sackbut
• Nabil Ibn Khalidi, oud | ud
• Jacques Khoudir, percussions | drums
• Patrice Villaume, chiffonie, vielle, orgue portatif | chifonie, hurdy-gurdy, portative organ




arrangements et recherches | arrangement and research : Hervé Bertaux


Chiffonie d'après le manuscrit des Cantigas : Denis Siorat
Flûtes à bec : Philippe Bolon
Vièle à archet : Patrice Todman
Orgue positif : T-Louis Trinquier

Enregistrement numérique: 9/10 Janvier 1989,
realisé en la Chapelle des Pénitents blancs de Saint-Guilhem-le-Désert,
Prise de son et direction artistique : Pierre VERANY

Cliché couverture : Daniel Kuentz

℗ & © 1989 PIERRE VERANY








Guiraut Riquier (...1254-1292...) est le dernier représentant des troubadours. Il ne nous est connu qu'au travers de son oeuvre poétique et musicale (cent et une poésies actuellement conservées dont quarante-huit avec musique).

Considéré en son temps comme un mélodiste de talent, Guiraut Riquier bénéficie de l'appui de divers bienfaiteurs dont le roi de Castille et Léon, Alphonse X le Sage (ou l'Astronome), qui l'invite à sa Cour de 1269 à 1279. Guiraut Riquier y côtoie de nombreux musiciens d'origines diverses dont le roi aime à s'entourer comme le montrent certaines enluminures du manuscrit de la Cour d'Alphonse X le Sage : "Las Cantigas de Santa Maria".

Dans le présent enregistrement, nous avons voulu revivre ce climat d'échanges et d'influences interculturels en confrontant sur un même répertoire des musiciens médiévistes de tradition occidentale et d'autres de tradition andalouse et arabe. Le choix des thèmes musicaux s'est fait à partir des mélodies de Guiraut Riquier, puis par induction se sont joints des Cantigas de Santa Maria et des extraits de musique savante arabe et andalouse.

Les sources musicales occidentales sont les manuscrits R (Fr 22543 Bibliothèque Nationale de Paris) pour l'œuvre de Guiraut Riquier et Codex "jb2 de l'Escurial" pour les Cantigas de Santa Maria. Les musiques savantes arabes et andalouses nous sont transmises oralement par les musiciens eux-mêmes selon la tradition.

L'interprétation est volontairement très libre par rapport aux sources. Par de nombreuses improvisations et ornementations, nous avons privilégié la recherche d'une image contemporaine et vivante de ces rencontres ; le répertoire devenant alors plus un prétexte et un support à la démarche qu'une fin en soi. Il est évident que l'œuvre de Guiraut Riquier pourrait justifier d'autres approches tant différentes qu'intéressantes.

Hervé Berteaux


Guiraut Riquier (...1254-1292...) was the last representative of the troubadours. We only know him through his poetic and musical works of which a hundred and one poems have been kept, forty-eight with their music.

During this period, Riquier was considered to be a melody writer of talent, and he was supported by various benefactors, amongst whom was the King of Castille and Léon, Alphonse X the Wise (or the Astronomer) who invited Riquier to his court from 1269 to 1279. Here Riquier got to know a number of visiting foreign musicians, who flocked to King Alphonse's court, as some coloured prints of the manuscript "Las Cantigas de Santa Maria" show us.

In this recording, we have tried to conjure up an atmosphere of intercultural influence and exchanges by collating, in the same repertoire, medieval musicians of western tradition with those of Arabian and Andalusian origin. The choice of the musical themes came from Guiraut Riquier's melodies and this lead to the Cantigas de Santa Maria and then to extracts from skilful Arabian and Andalusian music.

The source of the western music comes from Guiraut Riquier's work (manuscript R FR 22543 National Library of Paris) and the Cantigas de Santa Maria (Codex jb2 of the Escorial), while the skilful Arabian and Andalusian music comes down to us orally by the musicians themselves according to their traditions.

The interpretation when compared with its source is deliberately liberal and with the different improvisations and ornamentations, we have tried to produce a modern, living impression; thus the repertoire becomes more of a pretext and a frame for us than a goal. Evidently Guiraut Riquier's work justifies other approaches equally interesting and different.

Hervé Berteaux



Créée en 1985, LA COMPAGNIE MÉDIÉVALE a pour vocation de rechercher et étudier les répertoires de musique médiévale, notamment ceux liés à sa région, son histoire et son patrimoine.
Elle réunit au sein de l'Ensemble Régional de Musique Médiévale Montpellier & Languedoc-Roussillon des musiciens médiévistes professionnels qui diffusent en concert et dans les festivals les répertoires étudiés.
La Compagnie Médiévale et l'Ensemble Régional sont agréés au titre des missions du Ministère de la Culture et bénéficient de l'appui financier et technique du Conseil Régional du Languedoc-Roussillon et du Conseil Général de l'Hérault.

LA COMPAGNIE MEDIEVALE (Medieval Company) was created in 1985 to find and study repertoires of medieval music, especially music linked with the Languedoc-Roussillon area, its history and heritage.
The Medieval Music Regional Ensemble of Montpellier and Languedoc-Roussillon groups together professional medieval musicians who diffuse their elaborate repertoires through concerts and festivals.
La Compagnie Médiévale and the Medieval Music Regional Ensemble are approved by the Cultural Ministry and benefit technically and financially from the "Conseil Régional" of Languedoc-Roussillon and the "Conseil Général" of the Hérault.





sonusantiqva.org

The Web SonusAntiqva
inicio home